fermer la fenêtre
A. Varille et les portes de Médamoud

A. Varille et les portes de Médamoud

Alexandre Varille
Lyon, 1909 - Joigny, 1951

Ce Lyonnais, passionné d'égyptologie, déjà licencié en économie politique et en lettres, suit l'enseignement de V. Loret à Lyon, puis complète sa formation à Paris. En tant que membre de l'Institut français d'archéologie orientale, de 1932 à 1943, il participe à des chantiers de fouilles, à Médamoud auprès de F. Bisson de la Roque avant de prendre la direction, à Zaouiet el-Maïetin avec R. Weill, à Thèbes, dans le temple funéraire d'Amenhotep, fils de Hapou, puis à Karnak, avec l'architecte Cl. Robichon. Attaché ensuite au Service des Antiquités d'Égypte, il travaille à Saqqarah, à Dachour... Sa mort prématurée l'empêche de finaliser diverses publications, notamment un ouvrage sur la période d'Aménophis III. Hormis des découvertes majeures, l'égyptologie lui doit de précieuses avancées dans le domaine de l'archéologie de terrain.


imprimer