Logo pour impression
 
Pierre noire, rehauts de jaune, mis au carreau à la pierre noire et à la sanguine (r°), sanguine (v°), sur papier jaunâtre.
H. 19,4 ; L. 19,2 cm
Acquis en 1921
Inv. B 1237
 
Renaissance
Baccio della Porta,
dit Fra Bartolommeo
[Florence, 1472 - Florence, 1517]
Etude d'un putto volant

Recto : Etude d'un putto volant
Verso: Etude d'un putto volant jetant des fleurs

Toutes les peintures de Fra Bartolommeo ont fait l'objet de nombreuses études soignées, réalisées à la pierre noire ou à la plume et à l'encre brune, médiums qu'il est d'ailleurs parmi les premiers à employer : esquisse d'ensemble ou "premières idées", dessins plus aboutis, études de détails comme cet ange volant figuré tant au recto qu'au verso. La précision des contours et surtout le jeu des ombres et des lumières soigneusement réparties sur le corps de l'enfant à partir d'une source lumineuse venant de la gauche laissent penser que Fra Bartolommeo a dessiné ce putto devant un modèle et non de mémoire. Le caractère moelleux ou doucereux de la pierre noire appliquée sur le grain du papier produit en outre un effet particulier : la chair imitée est comme vivante. Cet effet de rendu est d'autant plus étonnant que Fra Bartolommeo n'a très certainement pas dessiné son putto volant devant un modèle vivant, mais un mannequin en cire. L'inventaire de son atelier atteste l'existence de ce type d'objet.

Comme tout dessin préparatoire, l'enfant dessiné a servi. On le retrouve pratiquement tel quel dans deux tableaux : le Mariage mystique de sainte Catherine de Sienne (Paris, Louvre) et la Pala Pitti (Florence, Galleria Palatina), où il supporte avec trois autres putti, un baldaquin.