Logo pour impression
 
Valencia (?), Espagne
Fin du XIVe - début du XVe siècle
Céramique, décor peint aux oxydes de cobalt, de cuivre et d'argent sur glaçure stannifère
D. 36 ; H. 8 cm
Don de Arconati-Visconti en 1916
Inv. E 538-32
 
Art de l'Islam
Plat à inscription arabe

Ce grand plat était destiné à la présentation des viandes dans les riches banquets de la Renaissance. Il est un luxueux produit des ateliers des potiers musulmans demeurés en Espagne après la reconquête catholique qui touche la région de Valencia dès le XIIIe siècle.

Le répertoire décoratif purement islamique peut également intégrer, à la demande des commanditaires, des motifs héraldiques et des inscriptions chrétiennes.

Sur un fond de motifs floraux bleu cobalt, le décor se développe à partir d'un motif en croix autour duquel s'intercalent des représentation stylisées de l'arbre de vie. Une bande centrale de fausse épigraphie arabe dorée est encadrée par deux rangées répétant la formule au graphisme schématisé : al-afya, qui signifie bonne santé.

Le décor "émaillé" était appliqué lors de cuissons successives en commençant par les motifs bleu sur fond blanc crème. L'effet doré obtenu grâce à un lustre métallique est caractéristique de ces faïences dites "hispano-mauresques". Cette vaisselle de luxe était très prisée à la fin du Moyen-Age avant d'être remplacée par les majoliques d'Italie. Des services entiers étaient exportés depuis le port de Valencia pour l'ornementation des tables de la noblesse européenne et méditerranéenne.