Logo pour impression
Autres vues :
Nord de la France
Vers 1260-1270
Ivoire d'éléphant sculpté, peint et doré
H. 18,6 ; L. 20 (ouvert) ; L.10 cm (fermé)
Legs Lambert en 1850
Inv. L 422
 
Moyen-Age
Triptyque

La partie centrale de ce triptyque de la fin du XIIIe siècle représente le Christ-juge montrant ses stigmates, assis sur un trône entre deux anges portant les instruments de la Passion. Sur la partie inférieure, deux anges munis de chandeliers encadrent une Vierge à l'Enfant. Le style de cet ivoire particulièrement raffiné est caractérisé par l'allongement des figures, la finesse des visages et du cadre architectural constitué de délicates arcatures. Cette pièce exceptionnelle est attribuée à l'atelier du Maître du Diptyque de Soissons, actif dans le nord de la France, l'un des premiers grands ateliers de la période gothique.

Ce triptyque présente la particularité d'associer à la plaque centrale deux volets d'ivoire recouverts de "plate peinture". Ces feuillets peints à l'or évoquent sur deux registres, à gauche, l'Annonciation, la Visitation et les Rois mages, à droite, la Nativité et la Présentation au Temple. Un cerne délimite les formes et précise le dessin. Sur chacun d'eux, trois bandeaux limitant des pierres précieuses enchâssées, rappellent que les ivoires les plus précieux étaient souvent rehaussés d'orfèvrerie. Ces ouvrages aisément transportables étaient destinés à la dévotion privée.