fermer la fenêtre
La Joueuse de clavicorde
Autres vues :
Vers 1645 -1650
Huile sur toile
H. 79 ; L. 64 cm
Acquis en 1968
Inv. 1968-149
 
XVIIe siècle
Bernardo Cavallino
[Naples, 1616 - Naples, 1656]
La Joueuse de clavicorde

La Joueuse de clavicorde formait sans doute une paire avec un tableau du même peintre représentant une Cantatrice (Naples, Museo di Capodimonte). L'artiste rend le spectateur témoin du regard que s'échangent les deux musiciennes, accordant leur souffle et leur rythme pour entonner une aria. Le temps est retenu, les doigts suspendus au-dessus du clavier vont frapper les touches dans un instant. L'ovale de la toile fait écho à celui du visage, penché vers la gauche. Celui-ci évoque le mouvement d'un œuf qui va rouler, renforçant cette idée de l'imminence de l'action. On notera l'admirable accord coloré, la juxtaposition hardie de jaune d'or et de vieux rose. Le fond gris vibrant de nuances et la chevelure brune aux reflets roux font ressortir les carnations blanches de la jeune femme, que modèlent des ombres profondes. La coiffure en désordre, la draperie négligemment jetée sur les bras, le regard direct mais voilé, interrogatif et songeur, illuminé par la bouche charnue et souriante, caractérisent une figure qui conjugue volupté et langueur. Ce tableau daté des années 1645 -1650 est l'œuvre de Bernardo Cavallino, peintre napolitain dans la mouvance du Caravage, qui se distingue par une production de petits formats et un goût pour les scènes intimistes.

 
imprimer