fermer la fenêtre
La Circoncision
Autres vues :
1646
Huile sur toile
H. 415 ; L. 265 cm
Envoi de l'Etat, 1811
Inv. A 65
 
XVIIe siècle
Guerchin (Giovanni Francesco
Barbieri, dit il Guercino)
[Cento di Ferrara, 1591 - Bologne, 1666]
La Circoncision

Les parents de Jésus, se soumettant à la loi juive, le font circoncire dans le temple huit jours après sa naissance. Le corps de l'enfant, placé au centre de la composition, irradie de clarté, et sa tête est cernée d'un nimbe lumineux. La Vierge, les mains croisées dans un geste d'acceptation, échange avec l'enfant un regard de compassion. Elle semble consciente que le sang qui coule préfigure la Passion de son fils, tenu dans un linge blanc qui fait allusion au linceul, tandis que l'autel évoque le renouvellement du sacrifice du Christ lors de la messe. Les personnages sont disposés en frise, la Vierge et saint Joseph suivis d'une servante à gauche, le mohel (circonciseur) et les assistants concentrés sur l'action, à droite. L'arrière-plan architectural décentré apporte un dynamisme à cette composition classique. Par l'arcade ouverte, on distingue le profil d'une ville fortifiée, étagée sur les pentes d'une colline désertique. Le cadre architectural à l'antique, les visages idéalisés, graves et nobles, et les couleurs vives et claires, montrent l'inflexion du style du Guerchin vers un classicisme qui caractérise la deuxième partie de sa carrière, après son séjour à Rome et son installation à Bologne en 1642. Ce tableau fut livré en 1646 au couvent des sœurs de Jésus et Marie à Bologne, pour orner le maître-autel de leur église. Il était surmonté d'une lunette représentant Dieu le Père et le Saint-Esprit, aujourd'hui conservée au musée de cette ville.

 
imprimer