fermer la fenêtre
Juliette Récamier
Autres vues :
1805 ou 1806
Marbre
H. 80 ; L. 42 ; P. 30 cm
Acquis en 1909
Inv. B 871
 
XVIIIe, XIXe et XXe siècles
Joseph Chinard
[Lyon, 1756 - Lyon, 1813]
Juliette Récamier

"De face, c'est une réserve pudique d'accord avec l'attitude gracieuse est presque enfantine […] ; de profil, avec des nuances diverses, le nez mutin aux narines un peu relevées, le léger sourire qui flotte sur les lèvres, ont un je ne sais quoi de piquant sinon de provocant, qu'accentuent l'écharpe transparente, la gorge et le sein dénudé". Édouard Herriot décrivait ainsi le charme ambigu mais bien réel de l'œuvre la plus célèbre de Joseph Chinard, qui est en même temps l'un des meilleurs portraits de Juliette Récamier à l'apogée de sa beauté, réalisé quelques années avant le non moins célèbre tableau du baron Gérard (1805) conservé au musée Carnavalet. C'est vraisemblablement au cours d'un de ses séjours à Paris en 1801 ou 1802, quand il logeait chez les Récamier, que Chinard éxécuta le modèle en terre d'après lequel il sculpta ensuite à Carrare en 1805 ou 1806, le marbre du musée de Lyon.
Voir l'exposition Juliette Récamier, muse et mécène qui s'est déroulé au musée du 27 mars au 29 juin 2009.

 
imprimer