Mer agitée à Étretat

Claude Monet
1883, Huile sur toile, H.81 ; 100cm, acquis en 1902, musée des Beaux-Arts de Lyon
A voir dans la collection impressionniste du musée - 2e étage

De tous les peintres impressionnistes, Claude Monet est celui qui a été le plus attiré par l'atmosphère changeante des paysages de bords de mer, en particulier ceux de Bretagne ou de Normandie.


Cette vue d'une plage cadrée depuis la fenêtre d'un hôtel est celle d'Étretat que Monet peint en série en février 1883. Vision hivernale par gros temps. Au premier plan, le mince espace représente le port d'échouage des bateaux : deux pêcheurs près de leur barque et trois caloges, vieilles barques couvertes de chaume qui servaient à abriter le matériel de pêche.

Devant le rideau de pluie qui strie le ciel au loin, se détache la forme pittoresque de la falaise, les touches horizontales du pinceau soulignant les strates de la pierre. Sous l'effet d'un vent violent, les vagues nacrées traitées en boucles rapides et vibrantes envahissent la partie centrale du tableau.

Étretat, station balnéaire de la côte normande, est célèbre pour ses falaises pittoresques. Aux XIXe et XXe siècles, des peintres comme Gustave Courbet ou Eugène Boudin ont beaucoup participé à sa notoriété, en en immortalisant le lieu. Arsène Lupin contribuera lui aussi au mythe entourant ce site, dans le roman « L'Aiguille creuse » de l’écrivain Maurice Leblanc,

Ce tableau fut acheté l'année même de sa création par le célèbre marchand parisien Durand-Ruel qui soutenait les impressionnistes. Il fut vendu, en 1902, au musée qui fait alors figure de précurseur dans l'acquisition de peintures impressionnistes.

Écoutez le commentaire d'œuvre

Qu'est-ce que l'impressionnisme ?