EXPOSITION LOS MODERNOS

EXPOSITION DU 2 DÉCEMBRE 2017 AU 5 MARS 2018

Après son grand succès auprès du public du Museo Nacional de Arte de Mexico (MUNAL) et du MUSA de Guadalajara, où l’exposition a été vue par plus de 200 000 visiteurs, l’exposition Los Modernos est présentée à Lyon jusqu'au 5 mars 2018.

Los Modernos met en regard deux scènes de l’art moderne, à travers les collections du MUNAL de Mexico et du musée des Beaux-Arts de Lyon, enrichies d’œuvres prêtées par de prestigieux partenaires européens et mexicain – comme le Musée national d’art moderne (Centre Pompidou), le Museo de Arte Moderno, le Museo Dolores Olmedo ou encore plusieurs collections particulières. Une sélection d’œuvres significatives de l’art français et de l’art mexicain rend compte des échos, des correspondances, des influences qui se sont noués entre les deux scènes, l’une en miroir de l’autre, avec Léger, Picasso, Bacon, Rivera, Siqueiros, Orozco.

L’exposition montre la réception féconde des avant-gardes européennes au Mexique et la richesse des liens tissés entre artistes d’une rive à l’autre de l’Atlantique. Elle jette ainsi un jour nouveau sur les chefs-d’oeuvre du musée des Beaux-Arts de Lyon, sur les leçons des avant-gardes et sur le rayonnement d’un Léger, d’un Matisse et d’un Picasso.

À Lyon, l’exposition est enrichie par trois dossiers :
     1/ Le premier concerne Diego Rivera et les liens qu’il a noués avec la scène artistique parisienne, tout particulièrement avec les artistes cubistes.
     2/ Le deuxième illustrera la fascination exercée par la scène mexicaine sur les artistes, critiques, écrivains, poètes français liés au surréalisme.
     3/ Le dernier dossier sera consacré à une approche de la photographie mexicaine dans la première moitié du XXe siècle et à des regards croisés entre photographes mexicains, américains et français (Henri Cartier-Bresson, Bernard Plossu). L’exposition présentera également un focus sur le patrimoine mexicain (photographie, cinéma, estampes, objets ethnologiques) dans les collections lyonnaises.
L’exposition montre la réception féconde des avant-gardes européennes au Mexique et la richesse des liens tissés entre artistes d’une rive à l’autre de l’Atlantique. Elle jette ainsi un jour nouveau sur les chefs-d’œuvre du musée des Beaux-Arts de Lyon, sur les leçons des avant-gardes et sur le rayonnement d’un Léger, d’un Matisse et d’un Picasso.

À Lyon, l’exposition est enrichie par trois dossiers :
     1/ Le premier concerne Diego Rivera et les liens qu’il a noués avec la scène artistique parisienne, tout particulièrement avec les artistes cubistes.
     2/ Le deuxième illustrera la fascination exercée par la scène mexicaine sur les artistes, critiques, écrivains, poètes français liés au surréalisme.
     3/ Le dernier dossier sera consacré à une approche de la photographie mexicaine dans la première moitié du XXe siècle et à des regards croisés entre photographes mexicains, américains et français (Henri Cartier-Bresson, bernard Plossu). L’exposition présentera également un focus sur le patrimoine mexicain (photographie, cinéma, estampes, objets ethnologiques) dans les collections lyonnaises.


Commissariat de l'exposition
Sylvie Ramond Conservateur en chef du patrimoine, directeur du musée des Beaux-Arts de Lyon, chargée des peintures et sculptures du XXe siècle et du cabinet d’art graphiques.
Serge Fauchereau ; Philippe Dagen pour la section Surréalismes et Jacques Damez pour la section Photographie.


Catalogue de l'exposition
Sous la direction de Sylvie Ramond, Lienart éditions, 2017, 360 pages, 39€


Activités culturelles : Un programme de visites commentées en français et, pour la première fois, en espagnol, des nocturnes, des  ateliers pour tous et un cycle de conférences enrichissent l’exposition pendant toute la durée de sa présentation au public. En savoir +


GALERIE LE RÉVERBÈRE : EXPOSITION PHOTO MEXIQUE, ALLER-RETOUR

Mexique, aller-retour est conçue en écho à l’exposition Los Modernos. Dialogues France/ Mexique présentée cet hiver au musée des Beaux-Arts de Lyon et dont Jacques Damez est le commissaire associé pour la sélection dédiée aux photographies.

L’exposition proposée au Réverbère se présente comme un aller-retour entre le musée et la galerie, entre continent américain et européen, entre modernes et contemporains. Trois photographes feront l’agrafe, le trait d’union entre les deux expositions : Pablo Ortíz Monasterio, Bernard Plossu, Denis Roche. En savoir +

GALERIE LE RÉVERBÈRE
38 Rue Burdeau, 69001 Lyon, France


Bernard Plossu, Mexique, 1966, Épreuve gélatino-argentique © Bernard Plossu. Courtoisie Galerie Le Réverbère, Lyon

TARIFS

Exposition + Collections : 12€ /7€ /Gratuit                 Audioguide en ligne gratuit sur izitravel

ACHETEZ VOS BILLETS EN LIGNE Coupe-file !


VISITES COMMENTÉES DANS L'EXPOSITION

Lundis à 12h15 (1h), jeudis à 16h et samedis à 10h15 (1h30)
Tarif : 3€ pour la visite commentée + entrée au musée   ACHETER EN LIGNE

AUTRES ACTIVITÉS DANS L'EXPOSITION


Carte musées : Six musées de la ville de Lyon à volonté pendant un an !

Plein tarif : 25€ / 22€ pour un groupe constitué à partir de 10 personnes.
Elle est gratuite p
our les personnes bénéficiaires du RSA, les personnes en situation de handicap,de chômage, ou non imposables.

Le tarif est de 7€ pour les 18 à 25 ans inclus

En visite à Lyon pour 1, 2 ou 3 jours ? La Lyon City Card est la clef pour visiter tous les musées de la ville !


HORAIRES

Musée et exposition ouverts tous les jours, sauf mardi et jours fériés, de 10h à 18h, vendredi de 10h30 à 18h.
Fermeture des billetteries à 17h30. Évacuation des salles du musée à partir de 17h50.
FÊTE DES LUMIÈRES
! Les 7, 8, 9 et 10 décembre, le musée et le jardin fermeront à 17h.


Attention, le musée sera fermé les 25 décembre et 1er janvier. La veille, les 24 et 31 décembre, le musée et le jardin ferment à 17h.

Jardin
Comme le musée, le jardin est ouvert tous les jours sauf mardi et jours fériés de 10h à 18h, vendredi de 10h30 à 18h.


SE RENDRE AU MUSÉE

Métro Lignes A et C, station Hôtel de ville - Louis Pradel
Bus
Lignes C3, C5, C13, C14, C18, 9, 19, S1, S6, S12, 171
Parking
Terreaux, Hôtel de ville - Louis Pradel et Opéra

Station Vélov'
1001 - Terreaux / Terme - Terme Angle rue d'Algérie
1020 - Terreaux / Chenavard - Rue Chenavard Côté place des Terreaux
1021 - Herriot / Pizay - Rue E.Herriot face au n°3 Angle rue Pizay
1005 - Meissonnier - Place Meissonier - Angle Sud-Est de la place

Venir de loin
Gares Part-Dieu et Perrache
Aéroport Lyon St-Exupéry

Plus d'informations pour venir de loin.

Plan de ville disponible sur le site des TCL (Transports en Commun Lyonnais). 


VISITEURS À MOBILITÉ RÉDUITE

Les salles des collections et d'expositions sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. Consulter le plan (pdf)

Un fauteuil roulant est à disposition des personnes à mobilité réduite ou ayant des difficultés à se déplacer à l'accueil des collections.

Pour votre confort et pour votre sécurité, nous vous invitons à signaler votre visite au 33(0)4.72.10.17.40, du lundi au vendredi de 9h à 17h et à vous présenter au 17 place des Terreaux.

Des visites sont spécialementorganisées avec les personnes aveugles ou malvoyantes, sourdes ou malentendantes. 


POUR LE CONFORT DE LA VISITE

Visiteurs avec jeunes enfants
Pour remplacer les porte-bébés à dos, des sacs ventraux souples et de poussettes légères sont gracieusement mis à la disposition des visiteurs.
Conditions particulières d'accés au musée pour poussette et landau (pdf, 14 Ko)

Visiteurs à mobilité réduite
Les salles des collections et des expositions sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Un fauteuil roulant est à la disposition des personnes à mobilité réduite à l'accueil des collections.
Pour votre confort, nous vous invitons à signaler votre visite au 33(0)4.72.10.17.40, lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h à 17h et mardi de 10h à 17h et à vous présenter au 17 place des Terreaux.


MODE D'EMPLOI DU MUSÉE

Les œuvres d'art sont uniques et fragiles. Elles ont traversé les siècles et doivent être conservées pour les générations futures. Toucher même très légèrement une peinture, un objet, une sculpture, un meuble, entraîne des dégradations irrémédiables. Surtout lorsque ce geste est répété des milliers de fois. Aidez-nous à protéger notre patrimoine commun.

Il n'est pas autorisé de :
- Toucher les œuvres
- Fumer, boire, manger dans les salles
- Utiliser un flash
- Prendre des photographies dans les expositions
- Utiliser un téléphone portable dans les salles d'exposition
- Introduire des objets encombrants ou des animaux dans le musée et dans le jardin
Le musée est équipé d'un réseau de vidéosurveillance

Accrochage des œuvres
L'accrochage des œuvres peut être modifié, en particulier au moment de l'installation d'expositions et en raison de prêts que le musée accorde.