fermer la fenêtre
L'Abbaye royale

Commentaires

Dans toutes les expositions , celle que j'ai préféré est sans aucun doute , celle sur l'Égypte et celle sur la Grèce .
Sarah - 15 ans ans

Au 18e siècle, les bénédictines avaient des jeunes filles pensionnaires. On confiait chaque pensionnaire à une religieuse. Les filles recevaient des notions de d'histoire, de littérature ; elles apprenaient à manier habilement l'aiguille, à broder à faire de la dentelle. Les filles suivaient la vie de la communauté: prières à la chapelle, repas au réfectoire. Certaines décidaient de rester comme religieuses, d'autres de retourner dans leur famille.
lemyre, claudette - enseignante - 66 ans - lyon - 14-04-2008

tout cet espace pour 60 bénédictines seulement ?
Hassin - 28 ans














 
imprimer