Logo pour impression

Les sculptures

A. Rodin, "L'Ombre", 1902, bronze

Le jardin du musée offre, au milieu des parterres de fleurs et sous les branchages des arbres, un ensemble de sculptures originales en bronze.
Deux œuvres majeures d'A. Rodin introduisent aux sculptures de l'artiste présentées dans le musée : L'Age d'airain (1876) à l'anatomie jeune et fière contraste avec L'Ombre (1904-1905) aux contours plus flous.
A. Bourdelle dans le portrait tout en mouvement Carpeaux au travail (1909-1910) évoque l'acte de création du sculpteur. On trouve aussi L. Cugnot, Faune ivre (1853), A. Delhomme, Démocrite (1868),
J. Delorme, Le joueur de flûte (1861),
F. Duret, Chactas méditant sur le corps d'Atala (1835), J.-F. Legendre-Héral, Giotto enfant dessinant une tête de bélier (1842).
Sous la galerie ouest, se trouvent deux sculptures monumentales en marbre : E. Guillaume, Castalie ou Source de la poésie (1883) et J. Carlier, Gilliatt et la pieuvre (1880-1890).
Des moulages de célèbres statues antiques ornent les niches du mur extérieur : Vénus Médicis, Ephèbe, Satyre, Diane de Gabies, Aphrodite du Capitole, Discobole au repos, Vénus Génitrix, Antinoüs du Capitole.
Au-dessus des arcades, des moulages en plâtre reproduisent dans le désordre la frise des Panathénées du Parthénon d'Athènes et celle des Néréïdes de Xanthos.
Au centre, la fontaine se compose d'une cuve de sarcophage antique et d'un autel en marbre surmonté d'une statue (d'après l'antique) d'Apollon par Cl. Viety.