Retour à la programmation #Exposition

Exposition Hippolyte, Paul et Auguste Flandrin

Visuel principal
Flandrin, autoportrait au chevalet, vers 1860
B 1555
Introduction

Hippolyte (1809-1864), Paul (1811-1902) et Auguste (1804-1842) Flandrin comptent parmi les artistes les plus importants de la scène artistique à Lyon au XIXe siècle.
 

Commissariat :

Elena Marchetti, conservateur, Fondazione Musei Civici, Venise,

Stéphane Paccoud, conservateur en chef, chargé des peintures et sculptures du XIXe siècle, musée des Beaux-Arts de Lyon

Du 28 November 2020 au 28 February 2021
Bloc contenu

Hippolyte (1809-1864), Paul (1811-1902) et Auguste (1804-1842) Flandrin comptent parmi les artistes les plus importants de la scène artistique à Lyon au XIXe siècle. Des trois frères, Hippolyte est le plus célèbre. Élève préféré de Jean Auguste Dominique Ingres, il se distingue en tant que peintre d’histoire et par de grands décors. Il compte également parmi les portraitistes les plus recherchés de son temps. Son frère cadet, Paul, se consacre lui aussi à ce genre mais son domaine de prédilection est le paysage. Le plus âgé, Auguste, demeure le moins connu, en raison d’un décès prématuré.

Le musée des Beaux-Arts de Lyon conserve dans ses collections un ensemble de près de deux-cent œuvres des trois artistes, peintures, dessins, photographies, qui constitue une source de référence pour la connaissance de leur travail. Complété de nombreux prêts, celui-ci sera au cœur de cette exposition, qui s’attachera à présenter ces trois artistes sous un jour inédit, à la lumière de récentes découvertes. Elle s’articulera en thématiques – les autoportraits et portraits croisés, l’étude du modèle, l’histoire, le paysage, le portrait, le grand décor - qui chacune mettront en lumière un aspect du travail des trois artistes, en insistant sur la dimension essentielle de leur mutuelle et constante collaboration. Un accent tout particulier sera mis sur le processus créateur, en rassemblant peintures et dessins, en recréant de véritables séquences donnant à voir la genèse progressive d’une composition dans l’atelier. Alors que s’achève la restauration des décors de l’église Saint-Germain-des-Prés à Paris, l’un des points d’orgue de la carrière d’Hippolyte Flandrin, une découverte exceptionnelle et immersive de ces peintures sera proposée grâce à leur numérisation réalisée par les équipes d’Iconem.

Bloc dossier de l’exposition