Retour à la programmation #Conférence

Conférence : Autour de Nicolas Bouvier, écrivain voyageur

Activités dans le cadre de l'exposition "Comme un parfum d'aventure" au macLYON
Visuel principal
illustration jean julien
Introduction

Par Liouba Bischoff suivie d’une projection du film Le hibou et la baleine (1993, 59 mn).

Liouba Bischoff enseigne la littérature française des 19e et 21e siècles à l’Ecole normale supérieure de Lyon. Elle vient de publier Nicolas Bouvier ou l’usage du savoir aux éditions Zoé. Dans Le hibou et la baleine, Patricia Plattner a filmé l’écrivain suisse dans ses lieux familiers et abordé les grands thèmes qui traversent son œuvre.

Liouba Bischoff, auteure du livre Nicolas Bouvier ou l'usage du savoir.
En dialogue avec Gwilherm Perthuis.

Nicolas Bouvier est devenu l’incarnation d’un art de voyager et son premier livre, L’Usage du monde, s’est imposé comme un classique de la littérature du voyage. Mais la critique sur son œuvre, encore très parcellaire, n’englobe pas les relations de Nicolas Bouvier à l’histoire, à la géographie, à tous ces savoirs qu’il dit vouloir ignorer avant de voyager afin d’être plus disponible à ce qu’il découvre. L’éloge de l’ignorance et la logique du désencombrement sont pourtant loin de mettre fin au désir de connaissance, explique Liouba Bischoff : ils visent surtout à fonder un rapport authentique au monde.

Depuis 2019, Liouba Bischoff est maître de conférence à l’École normale supérieure de Lyon, en langue et littérature françaises des 20 e et 21e siècles. Elle s’est spécialisée dans le domaine des récits de voyage, les rapports entre littérature et sciences humaines (géographie, histoire, anthropologie), l’exotisme et l’altérité, les écritures de l’espace.

Le Hibou et la baleine.
Film de Patricia Plattner, 1993. 59 mn. Lightnight production
Fervent lecteur des moines bouddhiques, passionné de photographie, avide de grands espaces, l'écrivain-voyageur Nicolas Bouvier est décédé le 17 février 1998. Ce film de Patricia Plattner est un portrait sobre et lumineux de l’amoureux des mots, qu’il scande comme pour mieux en retenir la saveur. Il confie sur un ton malicieux ses élans et ses hantises, peu avant sa mort. Le film est placé sous les emblèmes totémiques du hibou et de la baleine, deux animaux qui se sont introduits mystérieusement dans ses rêves lors de la naissance de son premier enfant.

Tarif

6€

Information horaires

Durée de la conférence : environ 1h30

Auditorium du musée

Bloc dossier de l’exposition

Vous serez également intéressé par...

Visuel principal
isetenkheb