Logo pour impression
Autres vues :
Gaule romaine (?)
Ier siècle après J.-C.
Bronze
H. 23 ; l. 7,8 ; P. 4,2 cm
Legs Lambert en 1850
Inv. L 217
 
Italie antique
Mercure

Par sa qualité, cette statuette de Mercure se distingue nettement des productions de série. L'artiste s'est ici inspiré de la statuaire grecque classique, et en particulier du grand sculpteur Lysippe.

Le corps nu, à la puissante musculature, est figuré immobile. Mais sous l'impression d'abandon, se dégagent force et énergie. L'homme se tient en équilibre instable, en appui sur le pied droit, la jambe gauche en retrait. Pour compenser ce déséquilibre, le buste est légèrement rejeté vers l'arrière. La position entraîne une torsion inverse des épaules et des hanches qui crée un mouvement dynamique. Tous les muscles frémissent sous la tension du corps prêt à l'action. La tête s'abandonne au mouvement, mais les yeux incrustés d'argent animent le visage aux traits virils. Seule l'attache des ailerons brisés dans les boucles de cheveux permet aujourd'hui de reconnaître Mercure. Les bras disparus devaient tenir une bourse ou un caducée, attributs traditionnels du dieu particulièrement vénéré en Gaule romaine.