Logo pour impression
 
Italie du Sud ?
Bas-empire romain (IVe siècle) ou fin du Moyen-Age (XIIIe siècle)
Sardonyx
H. 9,6 ; l. 5,5 ; E. max. 1,5 cm
Acquis en 1835
Inv. A 1563
 
Nationales / Internationales
Camée, dit de Constant

Buste lauré, drapé et cuirassé de Constant à droite.

Ce camée, le plus grand que nous connaissions pour le Bas-Empire romain, est gravé dans une sardonyx à deux couches ; le buste de profil d'un prince lauré ou d'un empereur, de teinte gris-bleu laiteux, se détache sur le fond brun. Il provient de la croix-reliquaire de l'église Saint-André-le-Bas de Vienne (Isère), détruite à la Révolution.

Deux autres gemmes figurent sur la croix. La première est un camée en jaspe sanguin, représentant saint Nicolas. Il faisait également partie du cabinet Artaud et est également conservé au Médaillier du musée des Beaux-Arts de Lyon. La seconde, un "grand onyx rond à fond blanc de la superficie d'une feuille morte et grande comme la paume de la main" n'a pas encore été identifiée. Un dessin de la croix et de ses camées, exécuté au XVIIe siècle, conservé à la Bibliothèque nationale de France, permet leur identification.

Ce camée, où l'on crut longtemps reconnaître le portrait de Constant, le dernier fils de Constantin, est maintenant considéré comme une copie italienne de la fin du Moyen-Age.