fermer la fenêtre
La cérémonie du thé

La cérémonie du thé

Jarre à eau
Jarre à eau

Jarre à eau
Shigaraki, fin du XVIe – début du XVIIe siècle
H. 15,4 ; D. 17,5 cm
Inv. E 554-174

Dans cette jarre fermée par un couvercle plat de bois laqué noir l'hôte, à l'aide d'une louche de bambou, puise l'eau fraîche, qu'il verse dans la bouilloire pour éteindre le frémissement de l'eau chaude. De forme cylindrique légèrement déformée par la volonté du potier le décor consiste en un coup de peigne et des coulures verdâtres formant un subtil contraste avec la terre brun rougeâtre.

Bol
Bol

Bol
E-Shino, fin du XVIe – début du XVIIe siècle
Grès ; H. 7,3 ; D. 13, 4 cm
Inv. E 554-152

Le bol, est l'élément principal de la cérémonie du thé. Après l'avoir choisi pour son invité, l'hôte y verse la poudre de thé vert et l'eau chaude qu'il bat à l'aide d'un petit fouet de bambou. On le présente du beau côté à l'invité qui le fait tourner vers les autres convives avant de boire. Ce bol est couvert de la glaçure blanc crémeux caractéristique du style E-Shino.


Boîte à encens en forme de rat et pot à thé
Boîte à encens en forme de rat et pot à thé
Boîte à encens en forme de rat
Kyôto, XIXe siècle
Grès ; H. 4,7 ; D. 4,5 cm
Inv. E 554-195a

Avant l'arrivée des invités l'usage veut que l'on purifie la chambre ou le pavillon de thé en faisant brûler de l'encens. Collectionnées et échangées comme présents, les boîtes à encens revêtent des formes infinies, parfois zoomorphes, souvent amusantes.

Pot à thé
Mino, Fin du XVIe – début du XVIIe siècle
Grès ; H. 10,5 ; D. 5,9 cm
Inv. E 554-314

En forme de "ventre de démon affamé" ce pot présente un décor incisé de kaki suspendus, caractéristiques du style Oribe-yaki. Destiné à conserver la poudre de thé vert, il est fermé par un couvercle en os recouvert à l'intérieur d'une feuille d'or.


Vase à fleurs
Vase à fleurs

Vase à fleurs
Bizen, Fin du XVIe siècle
Grès ; H. 24 cm ; D. 10 cm
Inv. E 554-62

Les vases proposés à la contemplation des convives après la consommation du thé contiennent les fleurs de saison choisies pour la cérémonie. Le vase est placé dans une niche en retrait, le tokonoma, qui sert d'écrin à la calligraphie choisie pour l'occasion, le kakemono.


imprimer