Logo pour impression
Autres vues :
Vers 1635 -1636
Huile sur toile
H. 125 ; L. 103 cm
Acquis en 1987
Inv. 1987-3
 
XVIIe siècle
Francesco Furini
[Florence, 1603 - Florance, 1646]
Saint Jean l'Evangéliste

Un jeune garçon est assis à sa table de travail. Si aucun attribut traditionnel (auréole, aigle) ne permet de reconnaître dans cette image le plus jeune des apôtres du Christ, quelques mots lisibles sur le livre ouvert renvoient cependant au début du quatrième Évangile du Nouveau Testament qui lui est attribué : "In principio erat Verbum" ("Au commencement était le Verbe"). Le visage songeur aux yeux noyés dans l'ombre, le bras nu reposant sur un livre fermé, se détachent d'une épaisse obscurité. Un rayon de lumière issu d'une ouverture sur la gauche effleure les carnations modelées par le clair-obscur. Il illumine les détails précieux de l'encrier et de la plume posés sur la table, ou de la manche bouffante travaillée en rehauts de blanc à la pointe du pinceau. La draperie d'un éclatant vermillon, lourd morceau d'étoffe théâtralement drapé sur l'épaule, retombe en plis cassés. Seule note colorée, elle confère une imposante dignité à ce jeune modèle d'atelier qui apparaît dans d'autres peintures de Francesco Furini. Ce peintre, qui devint prêtre en 1633, ne renonce pas ici à la sensualité et à la virtuosité qui caractérisent sa production antérieure. Influencé par l'art du Caravage, il compose, par un jeu de clair-obscur, une représentation intériorisée et sensible.