Logo pour impression
Autres vues :
1895-1899
Plâtre modèle pour le cimetière du Père Lachaise
H. 315 ; L. 615 ; P. 141 cm env.
Dépôt de l'Etat, 1997
Inv. 1997-9
 
XVIIIe, XIXe et XXe siècles
Albert Bartholomé
[Thiverval, 1848 - Paris, 1928]
Monument aux Morts

Le 1er novembre 1899, au cimetière du Père Lachaise, est dévoilé le Monument aux Morts de Bartholomé. Le succès est immédiat et 98 000 visiteurs se pressent en cette seule journée de la Toussaint. C'est l'un des monuments les plus célèbres dans toute l'Europe jusqu'en 1914. Bartholomé avait commencé de concevoir son œuvre dès 1889. En 1895, il présente ce modèle définitif en plâtre au Salon de la Société nationale des Beaux-Arts à Paris.

Ce gigantesque haut-relief disposé sur deux registres adopte la forme d'un mastaba égyptien. Au registre supérieur est évoqué le passage de la vie à la mort. Autour du couple, symbole de l'humanité, qui franchit la porte de la nuit éternelle, deux groupes de sept figures expriment "la protestation de l'être contre la destruction finale". En bas, deux gisants en travers desquels est jeté un enfant figurent la mort. Sur eux, une jeune femme incarnant "l'Esprit de vie et de lumière" étend les bras en un geste de bénédiction et de résurrection, comme pour illustrer l'inscription lithique qui donne son sens au monument : "sur ceux qui habitaient le pays de l'ombre une lumière resplendit." Écartant tout réalisme macabre comme toute conviction religieuse trop précise, Bartholomé s'efforce d'atteindre l'universel. D'une facture classique, son œuvre se caractérise par un modelé très franc et une grande clarté dans les formes et les attitudes. Ces principes l'ont fait considérer comme l'un des maîtres du "retour au style" à la fin du XIXe siècle.