fermer la fenêtre
Héraklès tue les oiseaux du lac Stymphale

Commentaires

Aucune œuvre d’art ne m’est plus familière : sa reproduction au trait ornait mes cahiers d’écolier. Qu’il y a loin, pourtant, entre cette pauvre vignette de mon enfance et la statue colossale du musée que j’ai découverte à l’âge adulte ! J’admirais depuis toujours l’équilibre de la composition, — tendue comme la corde d’un arc. Il me restait à éprouver la fascination de la force dont rien ne peut donner idée comme cette masse de bronze qui semble arc-bouter l’infini.
Gérard - documentaliste - lyon - 25-05-2012

"J'aime beaucoup la couleur et la finesse de cette sculpture en terre cuite, elle est très raffinée. Et les corps de ces deux personnages sont magnifiques, la profondeur de leur regard, l'amour qui se reflète est tellement profond qu'il me transporte dans cette fabuleuse histoire d'amour et de bonté."
Josiane - Agent d'entretien des locaux et des collections - Lyon - 09-02-2012

Vous souvenez-vous pourquoi Andromède fut enchaînée à ce rocher, livrée à une mort certaine ?
Stéphane - Webmestre mba - Lyon - 06-09-2011














 
imprimer