Logo pour impression

Présentation Auguste Morisot

Présentation du 29 mai au 21 septembre 2015 - Salle des Pastels - 2e étage du musée
Tarif : 7€ / 4€ / Gratuit
Le billet donne droit à l'entrée des collections permanentes et des autres expositions du musée.

Dessinateur, peintre, graveur, maître-verrier et décorateur, Auguste Morisot est un artiste aux nombreux talents. Né en 1857 à Seurre, en Bourgogne, il fait carrière à Lyon puis se retire à Bruxelles, où il meurt à l’âge de quatre-vingt- quatorze ans. Tout en exposant ses créations aux Salons lyonnais, Morisot dédie sa vie à l’enseignement du dessin dans la classe d’ornement de l’École des beauxarts de la ville, qu’il avait fréquentée en tant qu’élève.

À l’issue de ses études, il est missionné comme aquarelliste d’une expédition scientifique qui sillonne le fleuve Orénoque (Vénézuela) pendant dix-huit mois. Il restera longtemps marqué par le jeu des rais de lumière filtrant à travers la futaie de la forêt vénézuélienne, qu’il compare aux verrières gothiques.

En 1898, Morisot reçoit sa première commande publique : la réalisation des cartons de vitraux religieux pour l’église Saint-Symphorien de Trévoux, dans l’Ain. Il est également l’auteur de nombreuses verrières civiles, exécutées pour une clientèle liée à son entourage, voire pour lui-même.

Depuis 1991, le musée des Beaux-Arts de Lyon enrichit un fonds consacré à l’artiste, initialement constitué du vitrail Jour et Nuit et de cinq études préparatoires. En 2007, le musée acquiert onze vitraux et deux aquarelles auprès de l’arrière-petite-fille d’Auguste Morisot. L’année suivante, cet ensemble est augmenté de quatorze dessins grâce à la générosité de Paul Gauzit qui, le premier, avait révélé l’artiste dans sa galerie Le Lutrin.

En 2012, l’exposition Auguste Morisot, du crayon au vitrail  fait connaître son œuvre au public. Paul Gauzit offre alors au musée un autoportrait de l’artiste. Grâce à un don anonyme en 2014, un second autoportrait ainsi qu’une Cueillette des pommes sont les premières gravures d’Auguste Morisot à rejoindre les collections du musée des Beaux-Arts de Lyon.