Logo pour impression

Comment travaillait Nicolas Poussin ?


Lorsqu'il prépare un projet de tableau, Poussin commence par mettre en place par des dessins successifs griffonnés à l'encre et au lavis la composition d'ensemble, les lumières et les valeurs.

Pour les tableaux les plus complexes, il confectionne une "boîte optique", maquette à l'intérieur de laquelle il dispose les personnages et les architectures modelées en cire, et étudie, par un dispositif de trous, le jeu lumineux et la place de chaque élément.

Une fois la composition clairement décidée, Poussin prépare son support en apposant une sous-couche, brune souvent, blanche parfois. Ensuite, il réalise directement le motif en peinture sans dessin préparatoire sur la toile.

Il peint lentement, et refuse les séductions d'un illusionnisme parfait, préférant l'harmonie de l'ensemble à la virtuosité des détails.

La couleur et la lumière dans La Fuite en Égypte

Pierre Lacôte, médiateur-conférencier au musée des Beaux-Arts de Lyon (2'10'')


Analyse de l'œuvre en laboratoire

Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF)(2'18'')