Logo pour impression

Exposition Autoportraits, de Rembrandt au selfie

Autoportraits, de Rembrandt au selfie est la première exposition réalisée dans le cadre d'un partenariat entre la Staatliche Kunsthalle de Karlsruhe, les National Galleries of Scotland à Edimbourg et le musée des Beaux-Arts de Lyon.

L’exposition évoque les différentes approches de l’autoportrait du XVIe au XXIe siècle à partir d’une sélection d’œuvres en provenance de trois grands musées européens.
Véritable genre artistique, l’autoportrait apporte, au-delà des questions de style propres à chaque époque, de nombreuses informations sur la personnalité de son auteur, ainsi que sur son environnement historique et social. À une époque où la pratique du selfie est devenue un véritable phénomène de société caractéristique de l’ère du digital, questionner la tradition et les usages de l’autoportrait semble plus que jamais d’actualité.

L’exposition rassemble plus de 130 œuvres : peintures, dessins, estampes, photographies, sculptures et vidéos et s’articule en sept sections thématiques, interrogeant les grandes typologies de l’autoportrait et leurs évolutions au fil du temps :
- le regard de l’artiste,
- l’artiste en homme du monde,
- l’artiste au travail,
- l’artiste et ses proches,
- l’artiste mis en scène,
- l’artiste dans son temps
- et le corps de l'artiste.


L’exposition est complétée par une œuvre digitale interactive invitant le public à penser son image, Flick_EU / Flick_EU MIRROR, conçue par le Centre d’art et de technologie des médias de Karlsruhe (ZKM).

Autoportraits, de Rembrandt au selfie est présentée à la Staatliche Kunsthalle de Karlsruhe jusqu’au 31 janvier 2016,
puis au musée des Beaux-Arts de Lyon du 25 mars au 26 juin 2016,
et enfin à la Scottish National Portrait Gallery à Édimbourg du 16 juillet au 16 octobre 2016.

Elle bénéficie d’un soutien exceptionnel de l’Union européenne, dans le cadre du programme Creative Europe coordonné par l’Agence exécutive pour l’Éducation, l’Audiovisuel et la Culture de la Commission européenne.


Les visiteurs invités à créer leurs autoportraits

Une attention spécifique sera portée sur l’offre à l’attention des publics par l’intermédiaire de nombreuses propositions originales, ainsi que sur l’inscription de ce projet à l’ère du numérique.

En collaboration avec le Zentrum für Kunst und Medien de Karlsruhe, institution reconnue internationalement pour la valorisation de ce champ artistique, une installation sera présente en conclusion du parcours pour inviter les visiteurs à réaliser leur propre autoportrait, tandis qu’une composition créera un gigantesque portrait aléatoire formé par la combinaison de toutes ces images. Le public sera invité à poursuivre cette expérience en ligne et sur les réseaux sociaux.


Commissariat

Pour le Musée des Beaux-Arts de Lyon
Sylvie Ramond, conservateur en chef du patrimoine, directeur, chargée des peintures et sculptures du XXe siècle et du Cabinet d’arts graphiques
Stéphane Paccoud, conservateur en chef du patrimoine, chargé des peintures et des sculptures du XIXe siècle
Ludmila Virassamynaïken, conservateur du patrimoine, chargé des peintures et sculptures anciennes

Pour la Staatliche Kunsthalle de Karlsruhe
Prof. Dr. Pia Müller-Tamm, directrice
Dr. Alexander Eiling, conservateur
Dr. Dorit Schäfer, conservateur, responsable du cabinet d’arts graphiques

Pour les National Galleries of Scotland
Michael Clarke, directeur de la Scottish National Gallery
Imogen Gibbon, conservateur à la Scottish National Portrait Gallery