Logo pour impression

Hippolyte, Paul et Auguste Flandrin - déc 2020

Exposition de décembre 2020 à mars 2021

Hippolyte (1809-1864), Paul (1811-1902) et Auguste (1804-1842) Flandrin comptent parmi les artistes les plus importants de la scène artistique à Lyon au XIXe siècle.
Des trois frères, Hippolyte est le plus célèbre et bénéficie d’une grande renommée auprès de ses contemporains. Élève préféré de Jean Auguste Dominique Ingres, il se distingue en tant que peintre d’histoire et par de grands décors, en particulier dans les églises Saint-Vincent-de-Paul et Saint-Germain-des-Prés à Paris, ainsi qu’à la basilique Saint-Martin d’Ainay à Lyon. Il compte également parmi les portraitistes les plus recherchés de son temps. Son frère cadet, Paul, avec lequel il entretient une relation fusionnelle, se consacre lui aussi à ce genre mais son domaine de prédilection est le paysage. Le plus âgé, Auguste, demeure le moins connu, en raison d’un décès prématuré, à l’âge de trente-huit ans, et d’une production demeurant limitée en nombre. Sa carrière s’inscrit principalement dans un cadre lyonnais.


Le musée des Beaux-Arts de Lyon conserve dans ses collections un ensemble de près de deux-cent œuvres des trois artistes, peintures, dessins, gravures, photographies et pièces d’archives, dont une large part n’a jamais été montrée à ce jour, et qui constitue une source de référence pour la connaissance de leur travail. Ce fonds, initié par des achats ainsi que des envois de l’État, s’est considérablement enrichi grâce à la générosité de la famille des artistes ; son développement s’est poursuivi par des acquisitions et des dons réguliers, plusieurs de date récente.

Alors que se tient actuellement un grand chantier de restauration des décors de l’église Saint-Germain-des-Prés à Paris, auquel le musée a été associé au comité scientifique, et faisant suite à une première manifestation pionnière organisée en 1984, cette exposition s’attachera à présenter ces trois artistes sous un jour inédit, à la lumière de nombreuses découvertes. Elle s’articulera en sections thématiques – les autoportraits et portraits croisés, l’étude du modèle, l’histoire, le paysage, le portrait, le grand décor - qui chacune mettront en lumière un aspect du travail des trois artistes, en insistant sur la dimension essentielle de leur mutuelle et constante collaboration, qui constitue un aspect original. Un accent tout particulier sera mis sur le processus créateur, en rassemblant peintures et dessins, en recréant de véritables séquences donnant à voir la genèse progressive d’une composition.


Commissariat :

Elena Marchetti, conservateur, Fondazione Musei Civici, Venise,
et Stéphane Paccoud, conservateur en chef, chargé des peintures et sculptures du XIXe siècle, musée des Beaux-Arts de Lyon