Logo pour impression

Exposition Le monde de Fred Deux

Exposition du 20 septembre 2017 au 8 janvier 2018 | Dossier de presse

Le musée des Beaux-Arts rend hommage à Fred DEUX (1924-2015) en lui dédiant la plus grande rétrospective qui lui ait jamais été consacrée.

Fred Deux, dessinateur, poète oral, écrivain, auteur, sous le pseudonyme de Jean Douassot, du livre La Gana, est un artiste singulier, irréductible aux modes et aux courants. Cet autodidacte, né dans la cave d’une maison bourgeoise, à Boulogne-Billancourt, au sein d’une famille ouvrière, n’a eu de cesse, comme il le disait, de passer. « Il faut passer » : passer à travers le mur de la cave pour accéder à la vie qui appelle et qui brûle. Passer les frontières entre les arts, en allant du dessin au mot écrit, de la page au magnétophone face auquel il se racontait dans une sorte de rêverie sans fin, d’explorer toujours plus avant l’inconnu en lui. Passer et faire passer : s’effacer peu à peu dans le dessin, afin que cela soit la vie-même qui passe et se donne.

L’exposition, qui réunira environ 180 dessins, restituera le monde polyphonique de Fred Deux. Suivant un fil chronologique, celui de ces cycles entre lesquels l’artiste éprouvait le besoin de « se casser la main », elle montrera la cohérence profonde d’une œuvre qui, dès le départ, pose telles deux matrices les outils qui la façonneront : la ligne et la tache. Des dessins dits de la Kleepathologie, faits à Marseille à la fin des années 1940 à l’œuvre ultime, en passant par les jalons majeurs de ce travail – Otages, Spermes noirs et Spermes colorés, Autoportraits, dessins monumentaux des années 1980, livres uniques où la ligne se fait en même temps trait et mot – c’est le monde de Fred Deux qui se donnera à voir et à traverser. Des objets, façonnés par l’artiste ou, pour les objets issus des arts premiers, collectionnés par lui telles des présences nécessaires, viendront faire écho à l’œuvre graphique et inscrire celle-ci dans le chemin d’une vie.

Cette exposition a été rendue possible grâce des donations importantes qui sont venues enrichir les collections d’art graphique du musée.


Commissariat de l’exposition :
Sylvie Ramond, conservateur en chef du patrimoine, directeur du musée des Beaux-Arts de Lyon ;
Pierre Wat, professeur d’histoire de l’art contemporain à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne