Retour à la programmation #Exposition hors les murs

Hors les murs "Arts de l'Islam. Un passé pour un présent"

Exposition à la médiathèque de Rillieux la Pape
Coupe mina’i à décor de cavalier Iran, Kashan, fin XIIe-début XIIIe siècle
Kashan, Iran, Perse, 1275-1325
Coupe : cavalier - Inv. E 698
Image © Lyon MBA – Photo Alain Basset
Introduction

L’opération-événement «Arts de l’Islam. Un passé pour un présent», à travers 18 expositions dans 18 villes, a pour ambition d’ouvrir le regard, la curiosité et le dialogue à partir du terrain artistique et culturel. Le seul mot « Islam » mérite d’être éclairci dans ses dimensions historiques et culturelles.

Ce sont les oeuvres, témoins matériels de cette civilisation islamique aux multiples cultures, langues et religions, qui parlent, nous instruisent et nous éclairent.

Dans chaque ville, 10 oeuvres exceptionnelles nous plongent dans des histoires et des mondes lointains, et pourtant si proches. Elles révèlent, dans tout leur éclat, les histoires des artistes qui les ont faites, des collectionneurs (califes, sultans, princes, passionnés) qui les ont possédées, et de leur arrivée en France dans nos collections publiques, au musée du Louvre, ou dans d’autres musées nationaux. Certains objets proviennent aussi de collections locales, de musées, de bibliothèques et d’églises, où ils sont conservés comme des trésors, parfois depuis des siècles. Cette exposition au dispositif particulier présente aussi un film immersif et poétique, intitulé Traversée, qui nous emmène en voyage en Orient.

 

Du 20 novembre 2021 au 27 mars 2022
Tarif

Accès libre


L’Échappée, 83 avenue de L’Europe, 69140 Rillieux-la-pape

3ème étage (ascenseur)
 

Information horaires

Lundi, jeudi de 14h à 18h

Mardi, mercredi, vendredi, samedi de 10h à 18h

Fermé le 25 décembre et le 1er janvier

La richesse de l’exposition présentée à la médiathèque de Rillieux-la-Pape est d’abord le fruit de la mobilisation exceptionnelle des prêteurs locaux : le musée des Beaux-Arts de Lyon, la bibliothèque municipale de Lyon, le musée des Confluences, le musée des Tissus et des Arts Décoratifs, et l’Institut d’art contemporain de Villeurbanne.

Le territoire lyonnais constitue en effet, après le musée du Louvre, le plus grand conservatoire français du patrimoine islamique. Les oeuvres exposées n’en sont que quelques exemples choisis pour leur caractère exceptionnel. Aussi est-ce par deux prêts non moins remarquables que le musée du Louvre s’est associé à cette présentation de chefs-d’oeuvre. L’exposition offre ainsi une découverte complète de la diversité artistique des arts de l’Islam.

Le fait religieux est évoqué de manière particulièrement passionnante. Deux représentations du prophète Mahomet sont ainsi exposées. L’une provient d’un manuscrit commandé par le sultan ottoman Murad III. Elle montre Mahomet avec l’archange Gabriel. L’autre figure le Voyage Nocturne, épisode majeur de la vie du Prophète. L’islam en tant que fait religieux est également présent à travers un coran médiéval d’Espagne ou du Maroc. Le christianisme en Orient est évoqué grâce à une oeuvre monumentale du musée du Louvre. Il s’agit d’un chandelier en métal incrusté d’argent, signé par un artiste – peut-être chrétien – de Mossoul, sur lequel est représenté un cycle de la vie de Jésus. 

Turquie, Époque ottomane, XVIe s. : Date estimée
Chanfrein de cheval - Inv. D 551 - Ouvert
Image © Lyon MBA – Photo Martial Couderette

La vie profane de ces cultures de l’Islam est largement évoquée par ailleurs. Un chanfrein de cheval ottoman, en métal incrusté de filets d’or, et un tapis monumental iranien, montrent le raffinement décoratif et l’imaginaire d’une nature luxuriante, largement représentée dans l’art de ces contrées.

Trois oeuvres évoquent chacune dans leurs contextes la représentation de la femme. Une céramique iranienne du 19e siècle montrent des femmes musiciennes, très présentes dans l’élite de ce pays à l’époque. Une photographie de femme druze au Liban au 19e siècle apporte la lumière sur ce regard quasi ethnographique porté par les visiteurs européens en Orient à cette époque. Un autoportrait de l’artiste iranienne contemporaine Shirin Neshat tiré de la série Women of Allah fait écho à la place de la femme dans la société d'aujourd'hui. 

Arts de l'Islam, Téhéran, Perse, XVIIIe-XIXe : Dates estimées
Trois musiciennes - Inv. 1969-328
Image © Lyon MBA - Photo Alain Basset